mot de passe oublié ?
Je m'inscris

Connectez-vous !
 
 
 

 
   
Casto, au bord de la crise de nerfs
15/11/2017Les syndicats de Castorama  devraient annoncer une mobilisation générale dans les heures qui viennent tant en magasin qu'au siège. C'est l'annonce  d'une délocalisation des services financiers en Pologne qui a mis le feu aux poudres dans une entreprise  sous haute tension où les salariés affrontent déjà de nombreux bouleversements.  Kingfisher tente de calmer le jeu. 


Une vidéo de Véronique Laury, CEO Kingfisher, sème la pagaille dans le groupe Kingfisher et particulièrement chez Castorama. Elle y exprime la volonté du groupe de poursuivre le One Kingfisher (unification) pour les services financiers cette fois. Traduction : rassembler à Cracovie un certain nombre de production de services financiers. C’est assez flou mais les personnes présentes lors du CCE de Castorama, mercredi dernier, qui avait pour thème initial le plan de formation 2018, sont stupéfaits. En réalité, la réunion est terminée, « certains membres déjà partis », explique Jean-Paul Gathier, délégué FO « quand on nous a dit ’au fait on a une communication à vous faire’ ». C’est Olivier Lurson, DRH commun de Brico Dépôt et Castorama qui se charge de diffuser la vidéo de Véronique Laury qui s’exprime en anglais sous-titré,  qui parle de décisions difficiles à prendre, de services partagés... Olivier Lurson explique en suivant que cela concernera les services financiers de toutes les enseignes du groupe qui seraient peu ou prou rassemblés du côté de Cracovie. C’est en tout cas compris comme cela par les personnes présentes. De leur côté, les services financiers de Castorama ont droit à la même communication mais donnée par le DAF de Castorama à savoir Grégoire Dufour.

Quel impact sur les salariés ?

Le groupe annonce qu’une étude d'impact est en cours dont les résultats seraient connus début décembre. « Ils fonctionnent à l’envers comme d’habitude », réagit Jean-Paul Gathier. C’est vrai qu’annoncer cela sans en avoir mesuré les impacts… est pour le moins curieux. « De toute façon, les impacts on les connaît ! », remarquent en chœur, Nicolas Euzenot, délégué CGT, Hugues Bastat du syndicat autonome Avancons et Jean-Paul Gathier. Ils nous expliquent que grosso modo 200 personnes sont concernées pour la France, ( mais que la délocalisation commencerait par les services britanniques… )
Cette annonce de délocalisation en Pologne tombe en fait en pleine négociation « d’accord de méthodes » pour le départ des comptables en magasins (196 personnes) auxquels Castorama a expliqué qu’en juin 2019 leur poste n’existerait plus. Quelques semaines plus tard, la direction y a ajouté une soixantaine d’assistant(e)s RH également retirée des magasins… sans oublier une cinquantaine d’ emplois logistiques qui pourrait s’évaporer par la création de KIPF, une entité regroupant les salariés Brico Dépôt et Castorama . A ce propos , les syndicats s’attendent à d’autres annonces. On parle aussi de sièges communs entre Brico Dépôt Castorama et Kingfisher France. Et certains comme Jean-Paul Gathier de se demander si la place laissée par les services financiers à Templemars ne vont pas servir à accueillir les salariés du siège de Longpont sur Orge. Les deux enseignes ont déjà un le DG commun, Marc Ténart et un DRH commun sans compter la naissance de l'entité commune KIPF...  Attention toutefois aux fausses rumeurs car ce bruit court déjà depuis plus d’un an et rien ne s’est fait !

Tous comptes faits , la note serait salée : plus de 500 suppressions de postes ou salariés à reclasser selon les syndicats.


Et encore …  500 c'est sans compter les autres enseignes du Groupe et les autres pays. Et le reclassement de comptables … c’est pas facile. « Nous avons réussi des PSE de magasins fermés (comme à Lyon) car un vendeur peut faire son travail dans un autre magasin… mais allez demander à un comptable dont la moyenne d’ancienneté est de 23 ans , ce qui veut dire qu’ils ont souvent plus de 50 ans, de se reconvertir en rayon ! Sans compter qu’on veut  professionnaliser techniquement les vendeurs. C’est impossible », tonne Jean-Paul Gathier (FO)

En magasins, c’est la déprime : la mis en place du programme Easier caricaturé par la CGT avec des affiches pour le moins évocatrices, « fait des dégâts en rayons » note Hugues Bastat : des "rayons aux gammes retirées mais réapprovisionnées qu'un mois après", d’autres "trop bas de gamme et identiques à Brico Dépôt", soupire Nicolas Euzenot (CGT). Hugues Bastat ajoute : « parfois on se demande comment les clients continuent de venir. Quand je pense qu’en plus notre intéressement est désormais indexé sur la satisfaction client !"

 Ailleurs dans d’autres unités on note que les clôtures comptables de septembre ont été retardées d’un mois, que les inventaires sont le fait de sociétés extérieures et qu’on ne connaît pas les résultats… L’inquiétude règne et la CGT parle même de mise en place de cellules psychologiques pour absorber les dernières annonces … Comme les résultats opérationnels s’améliorent, nombre de salariés voit dans cette grande lessive « One » une façon d’habiller la mariée pour mieux la céder à Lowe’s ou Home Dépôt. Là encore la rumeur n’est pas nouvelle…

Mais tout n'est pas négatif ! De façon générale nous n'avons trouvé personne  remettant en cause la nécessité  de relancer l'entreprise. La critique porte plutôt sur la brutalité. 

Chez Kingfisher, on rappelle que le plan produit ses premiers effets avec de meilleurs ventes sur les nouvelles gammes. " Normal qu'elles progressent, rétorque Hugues Bastat , il n’y a plus guère le choix d'autres produits" mais certains fournisseurs qui ont décroché l’exclu seraient déçus et s’attendaient à de meilleures ventes eu égard aux sacrifices consentis. 

Côté Kingfisher , un communiqué a été diffusé qui tente de calmer le jeu en précisant que les décisions seront prises après l'étude d'impact. 
« (...), notre ambition est de rendre l’amélioration de la maison accessible à tous. Et cela ne peut se faire qu’en apportant une réponse à toutes les problématiques de nos clients, en particulier celle du prix. Si nous voulons que plus de gens puissent améliorer leur maison, nous devons leur offrir des solutions vraiment abordables, ce qui signifie réduire nos coûts pour pouvoir réduire les prix de nos produits et améliorer nos services.
La façon dont nous fonctionnons aujourd’hui restreint notre capacité à le faire. Le plan ONE Kingfisher signifie que nous allons travailler d’une manière totalement différente – nous allons collaborer et faire des choses ensemble dans tous nos pays. Nous proposons ainsi de créer un centre de services partagés pour gérer nos activités de transactions financières et comptables. C’est une nouvelle étape, qui doit nous permettre de devenir une entreprise plus efficace, et finalement aider plus de gens à améliorer leur maison.
Les décisions concernant les modalités d’évolution des équipes concernées seront prises après une évaluation précise des impacts sur nos collaborateurs et nos enseignes. Dès lors, notre volonté sera de bâtir avec nos partenaires sociaux un plan pour accompagner nos collaborateurs.


Il est clair au moins qu’un Plan devrait donc être mis en place car les syndicats craignaient avec les dernières ordonnances Macron que le PSE passe à la trappe. 

Les affiches de la CGT contre le programme EASIER 

 

 




 
   
 
Donnez une note : 1  2  3  4  5  
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
Nom
E-mail
Site web
Titre
Entrez ici votre commentaire :
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (54.147.40.153) sera archivée.
Saisissez le code suivant :
BtoB habitat décolle !
12/12/17
L'organisateur qui vient d'enregistrer en une semaine près de 30 exposants supplémentaires organisera l'expo par secteurs
Gaarden jardine pour Botanic
11/12/17
La start-up de paysagiste vient de passer un accord avec Botanic pour aider les clients de l’enseigne à planter leurs végétaux. Rencontre avec Laurent Mur, fondateur et CEO de Gaarden
Kiriel passe chez Apex
11/12/17
L'enseigne de Lisas/jardineries était jusqu'ici associée à Inedis Referentia et s'appuiera sur les services Apex à compter du 31/12
Triskalia lance ses premiers Terranimo
11/12/17
La coopérative cliente d'Apex a ouvert sur son terrain de jeu, la Bretagne, deux magasins Terranimo
Gamm Vert + Jardiland : les salariés sont ok !
11/12/17
In Vivo Retail annonce ce soir que le projet de reprise de Jardiland a été validé par les représentants des personnels des deux entités. Reste à attendre l'avis de l'autorité de la concurrence.
Dachser fête 10 ans de DIY en France
11/12/17
Le logisticien allemand a jeté son dévolu sur les secteurs du bricolage et du jardin notamment en France. Dix ans plus tard, la toile est tissée
Nouveau directeur des ventes chez PRCI
11/12/17
Tobias Pierrepoint est officiellement confirmé à son poste de directeur des ventes de PRCI spécialistes d'outils et accessoires de poses de revêtements de sols et notamment de carrelage
Graines d’or : le palmarès 2017-2018
10/12/17
Les graines d’Or 2017-2018 organisées par Médias & jardin ont été remises le 30 novembre à la Salle Gaveau à Paris. Botanic , Jardiland et Truffaut décrochent la plupart des récompenses… Gamm Vert reste un peu le parent pauvre.
Mobilisation chez Castorama, vendredi 1 er décembre
29/11/17
Les syndicats annoncent des rassemblements vendredi matin au siège de Templemars et dans une quinzaine de magasins en France
Bricorama et Bricomarché, la transaction signée sur une valorisation à 385 M€
29/11/17
Les deux groupes ont communiqué aujourd'hui la signature officielle de leur accord et les détails financiers de la transaction. Le prix du rachat valorise les sociétés cédées à 385 M€ avec des ajustements , des remboursements etc. Prochaine étape : l'accord de la Direction de la Concurrence
Le rayon de peinture du BHV remporte un prix
27/11/17
C’est le Janus de la marque de l’Institut Français du Design que le corner V33 du BHV Marais a décroché… Voici pourquoi …
Bricolage: le marché mondial a progressé de 3,8 %
27/11/17
Selon la Fediyma, le marché mondial du bricolage a atteint en 2016 la bagatelle de 567 Milliards d'euros en progression de près de 4 %
Les Graines d'Or à la salle Gaveau
27/11/17
Le gratin du jardin se réunit jeudi soir à la salle Gaveau pour récompenser les meilleurs acteurs du secteur. Derniers préparatifs, dernières inscriptions...
Triskalia reprend 7 jardineries en Vendée
26/11/17
Il n’y a pas que Gamm Vert qui reprend des jardineries ! Triskalia annonce la reprise via sa filiale Distrivert de 7 jardineries du groupe Le Bot
Les négoces ne veulent pas être plombés au décollage
26/11/17
Par la voie de son Président, la Fédération des négoces des bois et matériaux (FNBM) demande à l’Etat du temps pour la mise en place de la reprise des déchets ou de la consignation des palettes.

 

   
Black Friday : le site Leroy Merlin pas assez performant
11/12/17
Ajaccio : Leroy-Merlin ouvre 4 ans après avoir sauté
11/12/17
Meilleur employeur : Leroy-Merlin dégringole chez Glassdoor
11/12/17
Gamm Vert : La plancha Cathare allume le feu !
11/12/17
Un nouveau Bricorama dans l’Essonne
11/12/17
Bricocash a de l’appétit à Chantonnay, en Vendée
11/12/17
Bricomarché s’agrandira au nord d’Amiens
11/12/17
 

 

 
EisenWarrenMesse : 4, 5, 6 et 7 mars 2018 (Cologne)
Batimat Russie : du 3 au 6 avril 2018
ANIDO : 25 et 26 février 2018 à Courtrai (B)
BtoB HABITAT, PARIS EVENT CENTER : 5, 6, 7 juin 2018
acPROdeZ00: Salon animalerie les 5,6 et 7 juin 2018 à Paris

 

 
 Contacts et communication 
 Mentions légales 
 

Copyright © Rayons Brico Jardin 2017- Tous droits réservés

 
 
 

 

X

Demande d'accès pour modifier ma fiche

Nom * Prénom * E-mail (login) * Mot de passe * Téléphone * Point de vente ou centrale concernée *

Valider