mot de passe oublié ?
Je m'inscris

Connectez-vous !
 
 
 

 
   
Saint Astier vise 35 M€ en 2022
09/11/2017

 

 


Chaux et Enduits de Saint Astier (CESA) change d'identité et ambitionne une croissance de 30% d’ici 5 ans. Antoine Bastier, son Président, nous explique les moyens mis en place pour atteindre 35 M€ en 2022.

« Saint Astier est une société discrète, enfin…était une société discrète, démarre Antoine Bastier, arrière-petit-fils d’un des fondateurs et Président du Comité Stratégique. La société, qui réalise 27 M€ de chiffre d’affaires (avec 130 collaborateurs), est basée en Aquitaine, dans le Périgord blanc, où elle exploite « un calcaire unique en Europe ». Pour le dirigeant, nul doute sur la qualité de la production, mais…il faut la faire mieux connaitre et conquérir de nouveaux territoires. Pour cette quête, il a réuni ses chevaliers. Ainsi, le Compagnon du devoir Guillaume Rozé est nommé Directeur Commercial et marketing de Saint Astier. A sa table se trouvent également Lilian Daurie, Directeur Général Opérationnel, et Frédéric Savart, Directeur Général de l’entreprise. L’entreprise, familiale, indépendante et française, existe depuis près d’un siècle. « Nous sommes à la quatrième génération, dans un secteur d’activité où nous sommes peu d’entreprises familiales, se réjouit Antoine Bastier. En face de nous, se trouvent des grands groupes multinationaux ». La société dispose, avec 200 000 tonnes de chaux de construction, de la plus grande capacité de production en France. Sa spécialité : la restauration du patrimoine « bâti ». Frédéric Savart, DG met en avant les avantages de la chaux : compatible avec d’autres matériaux, comme le chanvre ; elle se patine bien, et apporte de la luminosité au mur en permanence. Les clients sont tous les professionnels de la construction, de la maitrise d’ouvrage, la maitrise d’œuvre, le réseau de distribution-négoces. Depuis plusieurs décennies, nous nous sommes positionnées par rapport à la qualité de notre chaux, du souci technique pour apporter des solutions pérennes à nos clients. Pendant la dernière décennie, la période de crise, nous avons vu apparaitre des concurrents qui s’inventent formulateurs. Ce constat nous pousse à nous remettre en cause et à mettre en place une nouvelle stratégie. Lilian Daurie annonce une stratégie de différenciation poussée, accompagnée d’un important travail de communication. « Nos qualités de calcaire et de mise en place sont reconnues, mais nous étions une entreprise discrète. Nous avons décidé il y a 3 ou 4 ans de mettre en place un département communication et marketing ». L’entreprise s’est ainsi créé une nouvelle identité, qui a commencé par un changement de nom : CESA est devenue Saint Astier. Avec une signature qui annonce une grande ambition : restaurer pour durer. Pour remplir sa mission, l’équipe déploie une stratégie en quatre axes : processus, technique, commercialisation et international.

 

 

-         La société a choisi d’investir sur les hommes et d’améliorer le process de fabrication. « La partie restauration du bâti est un élément faible d’évolution, l’Etat a réduit les deniers dédiés à la restauration du bâti, pourtant, nous avons fait le pari d’embaucher quand même », souligne Lilian Daurie.

-         Côté R&D, l’objectif est de lancer deux à trois solutions par an pour répondre aux demandes du marché.

 

 

-         Concernant l’axe commercial, la société souhaite renforcer sa présence et le soutien technique auprès de ses utilisateurs, avec le recrutement de six personnes. "Nous souhaitons aussi renforcer le maillage. En 97, nous avons décidé d’investir daavantage le territoire français ; maintenant, nous sommes dans le Midi Pyrénées et le Nord Est de la France. Nous aurons des personnes pour ces régions".

-         A l’international, la société, qui a réalisé de beaux travaux depuis 25 ans, a fait le pari de créer une équipe dédiée. « Notre ambition est de doubler les ventes d’ici 5 ans. Le développement est basé sur l’Europe et l’Outre Atlantique: « Nous ciblons notamment l’Angleterre et l’Espagne, avec des solutions par pays ».

Guillaume Rozé met en avant des gammes de produits repositionnées. « Sur notre cœur de métier, nous détenons 40 % de part de marché. Le but est de conquérir le marché des enduits architectoniques de haute facture ». L’offre a été clarifiée, avec la gamme restauration chaux naturelle, la gamme rénovation avec des chaux formulées et des mortiers esthétiques, la gamme neuf (liants et mortiers architectonique HF) et les éco-matériaux. « L’objectif  final est de progresser de 30% pour atteindre 35M€ de CA d’ici 5 ans ». Le particulier est un axe sur lequel la société souhaite aussi investir. « Nous avons beaucoup de demandes de gens qui investissent dans le bâtiment ancien et demandent un conseil de solutions. Nous allons nous calibrer pour ce marché là, via les cabinets d’architecture notamment ». 

 

Samia Ouledcheikh

 
   
 
Donnez une note : 1  2  3  4  5  
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
Nom
E-mail
Site web
Titre
Entrez ici votre commentaire :
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (54.147.40.153) sera archivée.
Saisissez le code suivant :
BtoB habitat décolle !
12/12/17
L'organisateur qui vient d'enregistrer en une semaine près de 30 exposants supplémentaires organisera l'expo par secteurs
Gaarden jardine pour Botanic
11/12/17
La start-up de paysagiste vient de passer un accord avec Botanic pour aider les clients de l’enseigne à planter leurs végétaux. Rencontre avec Laurent Mur, fondateur et CEO de Gaarden
Kiriel passe chez Apex
11/12/17
L'enseigne de Lisas/jardineries était jusqu'ici associée à Inedis Referentia et s'appuiera sur les services Apex à compter du 31/12
Triskalia lance ses premiers Terranimo
11/12/17
La coopérative cliente d'Apex a ouvert sur son terrain de jeu, la Bretagne, deux magasins Terranimo
Gamm Vert + Jardiland : les salariés sont ok !
11/12/17
In Vivo Retail annonce ce soir que le projet de reprise de Jardiland a été validé par les représentants des personnels des deux entités. Reste à attendre l'avis de l'autorité de la concurrence.
Dachser fête 10 ans de DIY en France
11/12/17
Le logisticien allemand a jeté son dévolu sur les secteurs du bricolage et du jardin notamment en France. Dix ans plus tard, la toile est tissée
Nouveau directeur des ventes chez PRCI
11/12/17
Tobias Pierrepoint est officiellement confirmé à son poste de directeur des ventes de PRCI spécialistes d'outils et accessoires de poses de revêtements de sols et notamment de carrelage
Graines d’or : le palmarès 2017-2018
10/12/17
Les graines d’Or 2017-2018 organisées par Médias & jardin ont été remises le 30 novembre à la Salle Gaveau à Paris. Botanic , Jardiland et Truffaut décrochent la plupart des récompenses… Gamm Vert reste un peu le parent pauvre.
Mobilisation chez Castorama, vendredi 1 er décembre
29/11/17
Les syndicats annoncent des rassemblements vendredi matin au siège de Templemars et dans une quinzaine de magasins en France
Bricorama et Bricomarché, la transaction signée sur une valorisation à 385 M€
29/11/17
Les deux groupes ont communiqué aujourd'hui la signature officielle de leur accord et les détails financiers de la transaction. Le prix du rachat valorise les sociétés cédées à 385 M€ avec des ajustements , des remboursements etc. Prochaine étape : l'accord de la Direction de la Concurrence
Le rayon de peinture du BHV remporte un prix
27/11/17
C’est le Janus de la marque de l’Institut Français du Design que le corner V33 du BHV Marais a décroché… Voici pourquoi …
Bricolage: le marché mondial a progressé de 3,8 %
27/11/17
Selon la Fediyma, le marché mondial du bricolage a atteint en 2016 la bagatelle de 567 Milliards d'euros en progression de près de 4 %
Les Graines d'Or à la salle Gaveau
27/11/17
Le gratin du jardin se réunit jeudi soir à la salle Gaveau pour récompenser les meilleurs acteurs du secteur. Derniers préparatifs, dernières inscriptions...
Triskalia reprend 7 jardineries en Vendée
26/11/17
Il n’y a pas que Gamm Vert qui reprend des jardineries ! Triskalia annonce la reprise via sa filiale Distrivert de 7 jardineries du groupe Le Bot
Les négoces ne veulent pas être plombés au décollage
26/11/17
Par la voie de son Président, la Fédération des négoces des bois et matériaux (FNBM) demande à l’Etat du temps pour la mise en place de la reprise des déchets ou de la consignation des palettes.

 

   
Black Friday : le site Leroy Merlin pas assez performant
11/12/17
Ajaccio : Leroy-Merlin ouvre 4 ans après avoir sauté
11/12/17
Meilleur employeur : Leroy-Merlin dégringole chez Glassdoor
11/12/17
Gamm Vert : La plancha Cathare allume le feu !
11/12/17
Un nouveau Bricorama dans l’Essonne
11/12/17
Bricocash a de l’appétit à Chantonnay, en Vendée
11/12/17
Bricomarché s’agrandira au nord d’Amiens
11/12/17
 

 

 
EisenWarrenMesse : 4, 5, 6 et 7 mars 2018 (Cologne)
Batimat Russie : du 3 au 6 avril 2018
ANIDO : 25 et 26 février 2018 à Courtrai (B)
BtoB HABITAT, PARIS EVENT CENTER : 5, 6, 7 juin 2018
acPROdeZ00: Salon animalerie les 5,6 et 7 juin 2018 à Paris

 

 
 Contacts et communication 
 Mentions légales 
 

Copyright © Rayons Brico Jardin 2017- Tous droits réservés

 
 
 

 

X

Demande d'accès pour modifier ma fiche

Nom * Prénom * E-mail (login) * Mot de passe * Téléphone * Point de vente ou centrale concernée *

Valider