mot de passe oublié ?
Je m'inscris

Connectez-vous !
 
 
 

 
   
Logo ecobrico
Ecobrico surfe sur l'occasion
26/11/2013


Le site eco-brico.fr vient de voir le jour. Son principe: mettre en relation celui qui a des fins de chantier avec celui qui en a besoin. Ou la consommation collaborative/version brico...Michaël Pouchelet, co-fondateur, explique...

Nombreuses sont les fins de chantiers – deux mètres de câble, un pot de peinture en trop - qui traînent dans les garages. Des produits qui pourraient pourtant être réemployés, plutôt que gaspillés… C’est sur ce constat que Laurent Marcant, aujourd'hui gérant de l’entreprise, est venu voir Michaël Pouchelet, dirigeant d’un groupe d’agences de communication. Ensemble, ils viennent de lancer ecobrico.fr. Le principe : mettre en relation celui qui a des fins de chantiers avec celui qui en a besoin. « Il existe déjà leboncoin, convient Michaël Pouchelet, mais ce site est fourre-tout, avec des familles de produits mélangées". Principal reproche: par le jeu des mots clés, le consommateur tombe sur des poussettes quand il cherche une voiture, parce que le marchand a mis voiture enfant. Or, selon lui, l’internaute va sur un site pour un besoin précis. « Là où e-bay dit « il y a dans le monde le produit que vous cherchez », le bon coin a donné une réponse locale, observe Michaël Ponchelet. Eco-brico.fr vient préciser l’offre.

2000 visiteurs uniques en une semaine

Le site fonctionne avec une base de données fondée sur la géo-localisation, qui aboutit seulement sur les annonces de l’environnement proche. Le site est ouvert depuis une semaine. Résultat: 2500 pages vues en une semaine, 2000 visiteurs uniques. ..« 2500 visites par semaine, entre 200 et 300 visiteurs par jour, pour un temps moyen de 6 minutes, et 10 pages vues, énonce Michaël Pouchelet.  Et 130 annonces entrées ce week-end" . Avec une géographie qui reflète l’origine nordiste de la société… « 260 annonces sur Dunkerque, l’essentiel de l’offre ». Et ça fonctionne : « une quarantaine vendues, note le dirigeant, qui s'appuie sur les retours via facebook et les retraits d’annonces. « Nous arrivons à mettre en place une communauté facebook, avec 40 fans nouveaux chaque jour, sans rien faire, se réjouit-il.  Les entrepreneurs ont en effet amorcé la communication dès le mois d'août. « Nous savions qu’il fallait communiquer via les réseaux sociaux, commente le dirigeant. La communauté est vite montée à 1000 fans, et le site compte 2500 fans aujourd’hui ». Une communauté qui se crée aussi autour d'un personnage. « Victor est notre lien humain particulier à particulier, en mode série ».


"Il faut assurer techniquement"

La société a démarré avec un budget d’investissement de 130 000€, dont 85000€ pour le site. Elle travaille avec l'agence Bemobee (ADP, Orange, etc.). Pour les bannières, elle a choisi Real Media, (« la même web régie que le bon coin »). Vous ajoutez IBM… Résultat : « Nous sommes capables d’accueillir un million de visiteurs sur une seconde, annonce Michaël Ponchelet, qui souligne la nécessité d’être bon techniquement. « Après un reportage télé, si un nombre important de visiteurs arrivent à un moment clé, il faut assurer », inisite-t-il. Et de fait, ce lancement intéresse...La Voix du Nord lui a consacré un article, mais surtout, TF1 s'apprête à s'en faire l'écho...« A prirori pour le 13h et le 20h, la semaine prochaine », annonce le dirigeant. Les fondateurs avaient établi un prévisionnel : Dunkerque, puis Calais, Saint Omer et Hazebrouck, ensuite Arras. C'était sans compter sur la logique sans frontière d'Internet. Les produits viennent déjà de la Nièvre, de Belfort, etc. Les dirigeants avouent s’être fait surprendre par la rapidité du succès : « Nous étions partis sur un budget cohérent sur Dunkerque, qui, aujourd’hui, l’est moins… » Ils ont donc décidé de se rapprocher de fonds d’investissement. « Nous avons réalisé une communication d’autoroute, alors que le produit se vend d’un village à l’autre. Le fond d’investissement nous a dit : c’est pas comme ça que ça se passe, raconte Michaël Pouchelet.

Vers une communication locale

La société prépare des "eco days", une action qui sera sur le Web, et en communication locale. "L'opération fonctionnera sur le principe du vide garage: vendez ce que vous avez en trop, dévoile Michaël Pouchelet. Les dirigeants souhaitent se raccrocher à des manifestations locales, type Fête des voisins - "typiquement un évènement que des gens organisent dans leur quartier". Ou Carnaval de Dunkerque, où vingt personnes seront habillées en Victor: «  Il a une bonne bouille; à chaque fois qu'il intervient, c'est 60 vues dans la journée. Il y a un vrai potentiel autour de ce personnage ». Les dirigeants construisent des "délires" qui visent aussi à créer la dynamique. « L’effet buzz est un des axes de communication, reconnait Michaël Pouchelet. Le produit réalisé et la philosophie définie, la société cherche maintenant du contenu. "L’objectif d’ici fin décembre est de rentrer 10 000 annonces", confie Michaël Pouchelet, qui constate que le produit séduit, et que la philosophie "colle". Quant à la marque… « Tout le monde est sidéré qu’elle n’ait pas déjà été déposée ! ».
 
Un modèle basé sur les encarts pub
 
A l’origine, les hommes ciblent les fins de chantiers du particulier, pour autant, la partie pro sera bientôt mise en oeuvre « en tablant sur  2/3 particulier, un tiers pro », explique Michaël Pouchelet, pour qui il n’est pas question de réaliser plus sur cette dernière cible; afin de demeurer la "bonne affaire du particulier". « Quand Leroy Merlin nous a contacté, ils nous ont dit « Nous avons 5000 références en déstock magasin, comment on peut les mettre sur le site ? ». Pour nous, 5000 annonces, alors que nous en visons 10 000, c’est trop. Nous ne voulons pas être un site de destockage, ni le second site pour Casto et Leroy Merlin ; c’est pas le but ». La société ne touche pas d’argent sur la mise en relation : « Le modèle économique est basé sur les encarts publicitaires et plus tard, la boutique pro, qui sera payante », explique Michaël Pouchelet. En plus des offres de vente, les annonces déposées comprennent quelques propositions de locations, mais le phénomène demeure marginal. « Les gens n’ont pas encore le réflexe de  "je vais louer ma perceuse", mais on va y arriver, de plus en plus, commente le dirigeant. Et si eco-brico.fr se positionne sur l'économie au départ, le site peut être aussi considéré comme un nouveau canal de recyclage (notamment si on songe au traitement coûteux des peintures). Sur ce double intérêt, il vise à se développer rapidement : « En septembre 2015, nous prévoyons une quarantaine d’emplois, majoritairement des commerciaux, mais aussi de la médiation Internet ».
 
 
 
   
 
Donnez une note : 1  2  3  4  5  
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
Nom
E-mail
Site web
Titre
Entrez ici votre commentaire :
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez. Votre adresse IP (54.198.210.67) sera archivée.
Saisissez le code suivant :
Casto, au bord de la crise de nerfs
15/11/17
Les syndicats de Castorama devraient annoncer une mobilisation générale dans les heures qui viennent tant en magasin qu'au siège. C'est l'annonce d'une délocalisation des services financiers en Pologne qui a mis le feu aux poudres dans une entreprise sous haute tension où les salariés affrontent déjà de nombreux bouleversements. Kingfisher tente de calmer le jeu.
Sébastien Attina : ''Bricoman n'est ni une GSB, ni un négoce''
15/11/17
Adéo aime le pro et cela s'est vu à Batimat. Un stand Bricoman hyper festif, des centaines de salariés en tenue qui sillonnent le salon, les huiles du groupe en déplacement (on a la photo !), Philippe Zimmerman compris... Nous avons interrogé le héros du lieu : Sébastien Attina , DG de Bricoman qui décloisonne le marché en inventant un ni-ni ... ni GSB, ni-négoce
Patrick Schaeffer décrypte CMEM et ses ambitions
15/11/17
Super centrale au service de groupements, CMEM a une vue imprenable sur le marché. De là-haut son directeur général Patrick Schaeffer observe les mouvements, le décloisonnement pro/part, la digitalisation... Quelle est la mission de CMEM, son mode de fonctionnement au service de groupements concurrents, il répond avec doigté depuis les allées de Batimat
Inedis : independance day à Clermont-Ferrand !
15/11/17
Rupture avec Le Club Les Briconautes et Kyriel mais reprise des Compagnons des saisons et développement de Territoires de Nature, Inedis s’est montré sous un jour ambitieux lors de son salon d’enseigne à Clermont-Ferrand. Le 8 novembre, lors de la plénière c'téait un peu "Independance day" tant le commerce indépendant était dans le viseur
Gamm Vert/ Jardiland : déjà des projets !
15/11/17
Les fiançailles publiques ont eu lieu dans les nouveaux locaux d’In Vivo, au 32 ème étage d’une tour de la Défense Au-delà des formules de politesse, des formules tout court pour présenter « non pas une absorption », « pas un rachat non plus » mais la « création d’un écosystème économique », au-delà de l’évidence de ce mariage chanté en chœur par les fiancés… pointent déjà des projets autour de l’ animalerie, du bio ou encore de la bistronomie…
Sur Batimat : Vianney Hamoir (Master Pro) : '' nous sommes à + 6 % depuis janvier''
14/11/17
Responsable des enseignes pro de Cofaq , Vianney Hamoir est aussi copilote dans la nouvelle organisation d'Addok. Et d'un côté comme de l'autre, le CA progresse. Petit point dans les allées de Batimat où Master Pro s'exposaient dans le hall outillage.
Saint Astier vise 35 M€ en 2022
09/11/17
Chaux et Enduits de Saint Astier (CESA) change d'identité et ambitionne une croissance de 30% d’ici 5 ans. Antoine Bastier, son Président, nous explique les moyens mis en place pour atteindre 35 M€ en 2022.
Etude : les Français et la rénovation de leur salle de bains
06/11/17
Le site Houzz publie une étude (à télécharger ici) qui révèle les comportements des français quand il s’agit de rénover une salle de bains. Baignoire, douche , ciel de pluie, couleurs, niveau d’investissement, DIY ou pro tout y est et c’est assez édifiant. Indispensable à connaître pour tout acheteur et … vendeur
CMEM exposera au salon BtoB Habitat
06/11/17
La centrale CMEM va exposer au nouveau salon BtoB Habitat qui se déroulera les 5,6 et 7 juin à Paris. L'idée est de convier ses milliers de points de vente-clients à découvrir.... ses nouvelles ambitions en termes de magasin tout en leur faisant profiter de l'exposition générale du nouveau salon du secteur.
Nouveau Directeur Général pour OASE France
05/11/17
Oase France a un nouveau patron. Il n’a pas 40 ans et prend la succession de Philippe Mortureux
L’incroyable logistique de Leroy-Merlin en Russie
05/11/17
Un article très intéressant du site Voxlog explique les défis logistiques de l’enseigne en Russie , un pays de 9 600 kilomètres de long, 2000 kilomètres de haut 31 fois plus grand que la France avec une densité routière 50 fois moindre. Casse-tête !
Startup: Bloom & Wild arrive en France
05/11/17
La startup britannique qui livre des fleurs dans les boîtes aux lettres annonce l’ouverture de son site dans l’Hexagone dans quelques jours
Bricoman encore plus pro à Batimat
05/11/17
Le distributeur poursuit son « coming out pro » en exposant à Batimat et annonce la signature sur place de trois partenariats l’un avec Boels Rental pour la location de matériels, l’autre avec Socotec pour offrir des démarches de certification plus facilement et enfin avec Véolia pour simplifier la collecte et le traitement des déchets
L’offensive de la laine minérale
05/11/17
Le syndicat des laines minérales lance un grand concours pour faire gagner « son isolation en laine »
La belle histoire de Jardin privé (Neyrat-Peyronie)
05/11/17
En moins de 10 ans, Neyrat Peyronie devenu Jardin Privé est passé de la liquidation judiciaire à une activité aujourd’hui florissante avec un CA multiplié presque par 4 et 110 salariés en activité contre une quarantaine lors de la reprise.

 

   
Joué Club, victime collatérale de Mr Bricolage
05/11/17
Promenade de Flandre : Immochan devient unique propriétaire
05/11/17
Bricomarché: extension dans le Loir-et-Cher (41)
30/10/17
Brico Dépot: extension dans le Nord (59)
30/10/17
Bricomarché : bientôt à Lille (59)
23/10/17
Tiercé gagnant pour Mr Bricolage (49)
20/10/17
Maison Dépôt : le nouveau concept s’installe à Allonnes (72)
20/10/17
 

 

 
MIF : du 10 au 12 novembre 2017 à Paris
Batimat Russie : du 3 au 6 avril 2018
Amenago : du 4 au 12 novembre 2017 à Lille
ANIDO : 25 et 26 février 2018 à Courtrai (B)
BtoB HABITAT, PARIS EVENT CENTER : 5, 6, 7 juin 2018
acPROdeZ00: Salon animalerie les 5,6 et 7 juin 2018 à Paris

 

 
 Contacts et communication 
 Mentions légales 
 

Copyright © Rayons Brico Jardin 2017- Tous droits réservés

 
 
 

 

X

Demande d'accès pour modifier ma fiche

Nom * Prénom * E-mail (login) * Mot de passe * Téléphone * Point de vente ou centrale concernée *

Valider